J’ai deuuuux cinquièèèèèèmes…

… et elles sont bien différentes :

Dans l’une, j’ai 6 élèves en très bonne maîtrise, 10 en maîtrise satisfaisante et 9 en maîtrise fragile. Le taux de réussite global est de 58%.

Dans l’autre, j’ai 1 élève en très bonne maîtrise, 21 en maîtrise satisfaisante, 2 en maîtrise fragile et 1 en maîtrise insuffisante. Le taux de réussite global est 65%.

Je n’ai aucune comparaison possible de ces deux classes de façon globale : le taux de la classe est meilleur dans la deuxième, mais il y a un élève en maîtrise insuffisante, et seulement 1 en très bonne maîtrise… En même temps, plus d’élèves sont dans les niveaux de maîtrise attendus : 22, contre 16 dans l’autre classe.

Jusqu’ici, j’avais du mal à cerner ces classes. Là, j’ai plus d’informations, et tout converge. Mais si je n’avais pas le détail des compétences, je n’y verrais rien du tout. Dans les deux classes, c’est la compétence modéliser qui pêche, car les leçons ne sont pas revues hors la classe. De ce fait, des notions telles que l’utilisation du tableur, ou le ratio, abordées de façon perlées, passent à la trappe. La compétence raisonner est aussi moins valider, surtout parce que beaucoup d’élèves ne justifient pas, ou parfois parce que les arguments ne sont pas adaptés.

En sixième et en quatrième, je sais où j’en suis. En cinquième, cela demeure plus délicat.

One comment

Leave a Reply