Rubiks en Ulis

Hé bien ils et elles ont bien travaillé, malgré la difficulté. C’était un challenge, car le début du Rubiks Cube repose sur de la débrouille, pour faire la croix blanche (mais une croix blanche qui s’accorde avec les faces latérales, par un croix pouf-comme-ça-vlan), et qu’il faut comprendre des consignes assez compliquées pour qui n’a jamais observé un Rubiks Cube. Nous nous sommes bravement attaqués à la premier couronne, et peu d’élèves ont vraiment réussi, mais beaucoup ont compris les quatre mouvements à répéter pour placer les cubes des sommets. Surtout, c’était un moment sympa, où j’ai pu caser du vocabulaire de la géométrie, du repérage et des déplacements, et causer un peu algorithmes.

Mon mari a été peut-être encore plus impatient que les élèves, ou encore plus frustré de ne pas comprendre les contraintes, en effet complexes. Evidemment, ça les a bien fait rire…

Leave a Reply