Les Noums, le top pour la numération et le calcul en cycle 2

Hier à l’INSPE, j’ai proposé aux étudiants-collègues que j’avais en face de moi dé découvrir les Noums, après leur avoir présenté l’album Un, deux, trois, banquise ! qui aborde de façon explicite l’itération de l’unité en maternelle. Je trouve décidément l’outil Les Noums vraiment extraordinaire. Alors je vais vous en reparler, pour la peine.

Rémi Brissiaud est l’auteur des Noums. Il est malheureusement décédé avant d’avoir pu déployer son idée à tous les niveaux, et ne nous laisse que les niveaux CP et CE1. Peut-être quelqu’un prendra-t-il la suite, je l’ignore, mais ce ne sera pas tâche facile : Rémi était… Rémi. Unique.

Dans les Noums, il y a la numération et le calcul, mais on retrouve aussi des grandeurs et mesures et de la géométrie. Il y a même des outils de résolution de problèmes. J’en ai écrit pas mal de descriptions : une description générale lorsque j’ai découvert les Noums, ma première séance en CP avec les Noums, le matériel, et puis ensuite j’ai eu la grande fierté d’écrire un petit livret d’accompagnement aux albums des Noums. Et puis il y a les Noums en CE1, maintenant.

Un outil emblématique des Noums, pour moi, c’est le scanner. C’est tellement simple et absolument génial. En permanence on peut faire le lien entre la numération et le calcul, et donner à voir une nouvelle façon d’envisager le nombre. Or multi-représenter est la clef, et les Noums développent la multi-représentation à fond et par de multiples biais. Rémi a même intégré les schémas en barres, pour lesquels il avait des réserves, mais dans lesquels il voyait aussi des potentialités.

C’est Dragonbox et Retz qui éditent ces contenus.

One comment

  1. Claire,
    J’ai eu la chance de tester Les Noums ce1 avant que l’outil ne soit édité (classe testeuse) !!! Je partage ton enthousiasme et ton analyse, c’est un outil très bien conçu pour la numération. Et l’usage du numérique présente, pour le coup, une réelle plus-value (visualisation, manipulation, répétition, représentations, modélisations, …).
    Seul regret, il est dommage que les personnages n’aient pas adopté les couleurs des réglettes Cuisenaire déjà existantes! Car le matériel et de nombreuses ressources pédagogiques (en lien avec les réglettes Cuisenaire) existent depuis de nombreuses années et auraient été parfaitement exploitables en complément (notamment pour manipuler concrètement).
    Merci pour la richesse de tes publications !
    Vanessa

Leave a Reply