Le sujet d’Amérique du Nord du DNB 2023

Voici le sujet de la semaine dernière, pour les centre d’examen rattachés aux centres étrangers. Épluchons-le, comme nous avons analysé le sujet d’Amérique du Nord.

Exercice 1 : un petit QCM pour se mettre en jambes

Les trois premières questions sont relatives à de la programmation assez classique : on retrouve le fameux dilemme 60°-120° (parce qu’on doit tourner de l’angle supplémentaire à 60°), et la question 3 est simple car puisqu’on répète 6 fois, on pense hexagone assez intuitivement. La question 2 est sans doute plus délicate, et laisse peu de chances si on a loupé la subtilité (très travaillé en classe) de la question 1.

Dans la deuxième partie, la question 1 est assez sympa, car elle amène à réfléchir l’usage de la calculatrice. La question de notation scientifique est tranquille et appuyée par la calculatrice si le candidat sait s’en servir correctement. La dernière question est chouette, car elle se résout sans déterminer de médiane, ni de l’ancienne série ni de la nouvelle : la valeur maximale est remplacée par une autre valeur, mais maximale quand même.

Exercice 2 : toboggan !

La partie 1 consiste en une question de trigonométrie et une autre de recours au théorème de Pythagore.

La partie 2, c’est une propriété de cycle 3 et ensuite une application du théorème de Thalès.

La partie 3, on a du calcul de volume de pavé droit (cycle 3 aussi), dont le résultat est fourni juste après, puis un petit coup de ratio (j’aime bien), et une classique recherche de nombre de sacs à acheter, sachant qu’on n’achète pas des bouts de sacs.

Le découpage en parties est bien fait car il permet de visualiser les changements de thèmes. Comme souvent, il est à craindre que les élèves qui butent sur une difficulté ne traitent pas la suite, bien qu’indépendante. Mais l’exercice active des notions phare du programme, sans difficulté.

Exercice 3 : programme de calcul et tableur

Décidément, on revient à un type de sujet très très classique, mais dans le genre d’avant la réforme, je trouve : les deux programmes de calcul qu’on représente avec un tableur, à partir desquels on observe d’éventuels antécédents d’images égales, et ensuite on vérifie tout cela par le calcul, avec de la distributivité et une résolution d’équation produit nul.

Exercice 4 : le gros lot

Des proba, chouette ! La question 1 est toute simple, accessible en 5e. La question 2 est plus délicate, et il faudra passer par une représentation (arbre ou tableau à double entrée) pour y voir bien clair. Mais on est bien dans les attendus des programmes !

La partie B permet de mobiliser de l’arithmétique, de questions de diviseurs à des décompositions en facteurs premiers, pour finir avec un PGCD qui ne dit plus son nom car il circule dorénavent incognito.

Exercice 5 :

Là encore, j’ai un sentiment de retour en arrière : l’exo classique de fonctions affines, dont une fonction linéaire. Nous allons lire un graphe, parler proportionnalité, modéliser, comparer, chercher un point d’intersection ou bien résoudre une équation.

Conclusion

J’ai beaucoup écrit que ces exercices sont classiques et me rappellent des exercices traditionnels du DNB d’avant tâches complexes-façon problèmes ouverts. Ce n’est pas une critique. J’ai une impression de déjà-vu, mais les élèves n’ont pas la connaissance des sujets sur 20 ans. Et puis le DNB est un examen de vérification, alors pourquoi pas ?

Le sujet et son corrigé sont ici et , sur le site de l’APMEP. merci aux collègues qui ont fourni ce travail de mise en ligne !

Leave a Reply