Evelyn Boyd Granville

Evelyn Boyd Granville était une mathématicienne incroyable. Elle est fin juin 2023, à 99 ans. Elle a été l’une des premières femmes noires à obtenir un doctorat en mathématiques. Son champ de recherche (l’analyse et l’interaction d’équations et de variables complexes) l’a conduite à travailler pour le programme spatial américain : ses travaux en informatique ont permis de calculer des trajectoires orbitales et des scénarios d’alunissage. Elle a été “mathématicienne principale” pour le projet Apollo, chez IBM, en 1963.

Au cours d’une carrière qui s’étend sur six décennies, Mme Granville a su se réinventer. Elle a enseigné dans une école publique du Texas, collaboré à un manuel de mathématiques utilisé dans plus de 50 universités et aidé son mari à élever des poulets et des poissons-chats sur une parcelle de 16 acres dans l’est du Texas.

Source

Evelyn Boyd Granville a travaillé au calcul, principalement. Son parcours l’a amenée à proposer d’interdire les calculatrices à l’école primaire et de revenir aux “méthodes d’enseignement classiques”, en posant de “longues divisions” et en mémorisant les tables de multiplication. Pour les tables, je suis d’accord, difficile de construire du calcul automatisé ou réfélchi sans. Les opérations posées me semblent moins urgentes, justement par leur caractère automatique qui ne fait pas forcément appel à de la compréhension.

Quoi qu’il en soit, Evelyn Boyd Granville a été une personne extraordinaire. Je dirais bien qu’elle a compté, mais le jeu de mots est inapproprié en ces circonstances, et, surtout, tout le monde compte.

Leave a Reply