Comme un big bang dans mon cerveau

Depuis le début des vacances, je prépare ma période : j’ai tout à faire, en fait. Et comme je ne suis en classe que trois semaines avant de repartir en formation, il me faut être très rigoureuse. Je n’ai vraiment pas de temps à perdre.

Dimanche, j’ai bossé le projet programmation. Lundi, j’ai travaillé le projet esprit critique. Mardi, j’ai profité de ma famille autour d’un bon déjeuner intergénérationnel, et on a jardiné comme des oufettes avec maman. Mercredi, j’ai structuré mes projets et construit l’emploi du temps de la semaine. Là, je me suis dit, b&#§%@ de m*€§, je n’aurai jamais fini à la fin des vacances, d’autant que j’ai quatre interventions à préparer et un livre à terminer et un à commencer d’écrire, c’est chaud, peut-être pourrais-je paniquer. Et puis non, j’ai préféré continuer d’avancer plutôt que de me mettre les nerfs par dessus le tricot. A la place j’ai commencé de plonger dans le projet astronomie. Et mon mari, qui est un découvreur de ressources hors-pair, a plongé avec moi. D’ailleurs nous avons commencé de visionner des documentaires, pour comprendre tout ce que nous ne comprenions pas. J’ai mis mon papa dessus, aussi : il était prof de sciences physiques, c’est pratique.

Aujourd’hui, j’ai terminé ce projet. Dans l’entrain, un projet de période 2 s’est transformé en projet sur l’année, et c’est toujours ça de gagné. Mais surtout, j’ai appris un nombre de trucs complètement dingue. J’en ai le vertige. Je ne suis pas encore sûre d’être au clair sur les saisons, il faut encore que je lise, que je consulte, que je me cultive. Mais la Claire d’hier matin et la Claire de là tout de suite ne sont plus tout à fait les mêmes, et ça c’est fantastique.

J’espère que tout ceci va fonctionner auprès des élèves. Mais je pense. J’ai prévu des lectures offertes pour le quart d’heure lecture en lien avec le thème.

Parmi la multitude de ressources que j’ai compulsées, voici mon top 5 :

Leave a Reply